Coopérations internationales

La réussite de ce programme global de mise à niveau dépendra en grande partie de l’apport des différentes structures tunisiennes d’appui de l’industrie (centres techniques, INNORPI, API , secteur privé de la consultance …) et celles créées dans le cadre de la coopération internationale (Commission Européenne, AFD, GTZ, KFW…).

Cette assistance couvrira notamment les aspects liés à la production, la commercialisation, le contrôle de la qualité, l’organisation, la gestion et la formation. De plus, l’intervention de ces institutions est indispensable pour la réussite du programme auprès des PME et plus particulièrement celles situées dans des régions décentralisées. C’est pour répondre à ce souci qu’il a été décidé d’orienter davantage l’action des différentes structures d’appui et notamment des Centres Techniques et de l’API vers les PME dans le cadre du Programme de Mise à Niveau. C’est également à cet effet que les représentations régionales de l’API se sont vues d’une part confier une mission de sensibilisation des entreprises au programme et d’assistance dans l’identification et le choix des consultants pour l’élaboration de l’étude de diagnostic/plan de mise à niveau et d’autre part habilitées à recevoir les dossiers de mise à niveau des entreprises pour les remettre au Bureau de Mise à Niveau.

Retour au sommaire l’Union Européenne

Dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Gouvernement tunisien et la Commission Européenne, une convention de financement a été signée entre les deux parties en avril 1998 pour une durée de quatre ans.
Cette convention stipule que la commission européenne contribue sous forme d’une aide non remboursable au financement d’un projet intitulé” Amélioration de la Compétitivité”. Ce projet a pour objectif de soutenir le processus de transition économique et de réforme réglementaire en Tunisie.
Dans ce contexte, l’assistance technique prévue dans le cadre de ce projet visait notamment à renforcer la capacité de gestion du Programme de Mise à Niveau. Ainsi le Bureau de Mise à niveau a bénéficié d’une aide financière pour le financement d’un certain nombre d’actions visant l’amélioration des compétences des cadres du BMN.

Retour au sommaire La GIZ

La GIZ soutient le Bureau BMN (Bureau de Mise à Niveau) dans les domaines de l’Organisation, de la Formation continue, des NTIC, des communications ainsi que des méthodes de mesure de l’efficacité du PMN.

La GTZ travaille en concertation avec les bureaux de conseils indépendants et les centres techniques dans les domaines de la qualité, de l’organisation de la profession et pour la sensibilisation de l’Industrie aux services de conseils.

Retour au sommaire L’AFD

Engagement du groupe

Le groupe Agence Française de Développement a démarré ses activités, sur ressources propres et à ses risques, en Tunisie en 1992. Ses concours se sont progressivement accrus pour atteindre un rythme annuel d’engagements de 70 à 100M£.

Le groupe AFD fait appel en Tunisie à ses trois composantes :

  • L’Agence Française de Développement – AFD, établissement public à caractère industriel et commercial et institution financière spécialisée relevant de la loi bancaire : prêts concessionnels à long terme accordés à l’Etat tunisien (ou garantis par celui-ci),
  • La Société de Promotion et de Participation pour la coopération Economique – PROPARCO, filiale de l’AFD dédiée au financement du secteur privé : prêts directs aux entreprises ou en intermédiation, octroi de garanties, opérations en fonds propres ou quasi fonds propres,…
  • Le Centre d’Etudes Financières, Economiques et Bancaires – CEFEB, organisme de formation basé à Marseille.

Contribution au PMN

L’AFD a apporté une contribution au PMN, sous la forme de quatre lignes de crédit successives, d’un montant total de 93.8M £, dédiées à la restructuration financière d’entreprises dont le programme avait été approuvé par le COPIL.

En optant pour cet appui, l’AFD a répondu à un besoin exprimé par le BMN et jusque là non couvert. Elle est, à ce jour, le seul bailleur de fonds à intervenir en faveur de cette composante.

Sur la période 1996-2004, l’AFD a ainsi émis cinquante six (56) avis favorables valant accords d’imputation, sur 121 dossiers soumis par la Banque Centrale de Tunisie.

Retour au sommaire KFW

Le Projet Ligne de Crédit de Mise à Niveau (PLCMN) s’inscrit en appui au Programme de Mise à Niveau. Il vise à faciliter l’assistance Technico-économique aux entreprises dans leur processus de modernisation et le financement des investissements nécessaires à travers six banques. Il formalise une opération pilote devant concerner une cinquantaine de PMI qui devraient accéder à la mise à niveau avec un accompagnement spécifique et bénéficieraient à terme de lignes de crédit KFW. Les six banques partenaires sont : la Banque de Tunisie, la Banque Internationale Arabe de Tunisie, la Société Tunisienne de banque, la Banque Nationale Agricole, l’Union Bancaire et Commerciale Internationale et Amen Bank.

Retour au sommaire ONUDI

Dans le cadre du programme global ONUDI/Italie pour le développement de PME (Projet US/GLO/95/144) plusieurs activités ont été conduites en Tunisie dans les années 2000-2002 pour la sensibilisation à l’approche de développement de consortia d’exportation. Ces activités de sensibilisation, menées en coopération avec le Ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME (Bureau de Mise à Niveau), ont abouti à la création des deux premiers consortia d’exportation en Tunisie.

Un nouveau projet spécifique à la Tunisie (US/TUN/03/045) pour la création de consortia d’exportation a démarré en septembre 2003 avec l’objectif de :

  • Associer des relais nationaux et régionaux pour développer ce concept et en former les animateurs ;
  • Appuyer la création de nouveaux consortia et aider les consortia pionniers dans la concrétisation de leurs premières actions communes ;
  • Aider à compléter le cadre des mesures incitatives au profit des consortia pour générer leur extension, dans tous les secteurs économiques industriels et de services éligibles à ce concept ;
  • Etudier le cadre juridique Italien des Consortia d’exportation et conclure sur l’éventualité de transférer, en l’adaptant, cette nouvelle forme juridique.

Les commentaires sont fermés.