Cadre général

Retour au sommaire Historique

Après l’indépendance, le développement de l’industrie tunisienne a été marqué par l’interventionnisme de l’Etat à travers la mise en place de l’infrastructure et le lancement des industries de base. Malgré la volonté d’application d’une politique d’ouverture libérale dans les année 1970, le pays a connu une crise économique en 1986 qui a rendu nécessaire le lancement du programme d’ajustement structurel, visant le rétablissement des équilibres globaux, la relance de la croissance et la reprise de l’investissement ainsi que l’ouverture de l’économie.

La politique industrielle a connu au début des années 1990, deux tendances complémentaires :

  • d’une part, la libéralisation de l’économie et le désengagements de l’Etat,
  • et d’autre part, la mise en œuvre d’une série de mesures d’accompagnement des entreprises industrielles.

C’est dans le contexte que le PMN a été lancé en 1995 pour soutenir l’entreprise appelée a agir dans un  milieu de plus en plus concurrentiel.

En effet, la libéralisation et l’ouverture de l’économie ont mis le potentiel productif, partout dans le monde, devant un double impératif d’ouvrir et se mettre constamment à niveau.

Plusieurs objectifs ont été assignés à ce programme, dont notamment :

  • améliorer le positionnement compétitif des entreprises et de leur capacité d’adaptation.
  • doter les entreprises de moyens leur permettant de résister à la concurrence, aussi bien sur le marchés local qu’au niveau des marchés cibles.
  • contribuer à l’effort d’exportation déployé par des entreprises.
  • permettre aux entreprises de moderniser leurs moyens de production, de s’adapter aux nouvelles technologies et de développer leurs ressources humaines.

Retour au sommaire 15 ans de Mise à Niveau

indicateurs \ année 1995 2009
(*) Valeur enregistrée en 2008
Exportations industrielles à l’UE 4.5 MDt 18.7 MDt
Investissements industriels 0.58MDt 1.4MDt (*)
Nombre de PMEs (emplois >=10) 2000 5747
Nombre d’emplois 236.000 488.000
Nombre d’entreprises en Partenariat International 1420 2324
Part des exportations industrielles 12% 25%
Nombre des entreprises certifiées 6 1300
Nombre des entreprises équipées de XAO 50 2000

La réussite de l’expérience tunisienne est confirmée aussi bien pour l’entreprise tunisienne que pour son environnement. Il suffit de citer quelques indicateurs de performance qualitative et quantitative:

  • La Tunisie est le premier pays sud MEDA en termes de compétitivité (WEF, 2010-2011).
  • La Tunisie est aussi le plus grand exportateur sud MEDA vers l’union Européenne. Les exportations industrielles ont passé de 4.5 milliard de dinars en 1995 à 18.7 milliard de dinars en 2009.
  • Une croissance totale des investissements industriels passant de 0.58 MDT en 1995 à 1.4 MDT en 2008.
  • Le nombre d’entreprises industrielles employant 10 personnes et plus a été pratiquement triplé durant la période 1995-2009 pour atteindre 5747 entreprises.
  • Cette densification du secteur industriel s’est accompagnée d’une forte augmentation des emplois passant de 236000 en 1995 à 488000 en 2009.
  • Les entreprises industrielles en partenariat international sont passées de 1420 en 1995 à 2324 en 2009, dont 2146 entreprises à participations européennes, faisant de la Tunisie le premier pays sud méditerranéen en termes d’implantation des PME européennes.
  • Doublement de la part des exportations industrielles dites « intensifs en technologies » dans les exportations globales en passant de 12% en 1995 à 25% en 2008.
  • Le nombre des entreprises certifiées est passé de 6 en 1995 à 630 en 2004 et 1300 en 2009.
  • Le nombre des entreprises équipées de XAO est passé de 50 en 1995 à 2000 en 2009.

Retour au sommaire Perspectives du Porgramme

La Tunisie consciente des apports de la  mise a niveau des entreprises, est déterminée à s’engager dans une étape nouvelle de son Programme de Mise à Niveau, appelée à forger les assises d’une véritable performance industrielle et technologique.

  • La compétitivité des entreprises tunisiennes passe avant tout dans les années à venir par l’innovation et donc par la recherche et développement. Ce n’est qu’à travers l’innovation que ces entreprises peuvent diversifier leurs gammes de produits et conserver leur part de marché international et même national.
  • Le développement des petites et moyennes entreprises compte tenu de leur rôle accru dans le développement économique de tout pays. En effet, les PME(s) représentent la majorité de notre tissu industriel et il va falloir favoriser leur essor à travers la mise à niveau.
  • L’équilibre financier des entreprises tunisiennes constitue un garant de leur développement et pérennité. Sans cet équilibre, elles ne sauraient innover et relever les défis de la concurrence.

Les commentaires sont fermés.